Site polyculturel

Le projet


Le projet de La Maison Maria Casarès s’articule autour de quatre grands piliers : théâtral, patrimonial, paysager et pédagogique favorisant les rencontres entre les acteurs de ces différents domaines culturels et tout particulièrement l’insertion des plus jeunes dans l’accompagnement de leur démarche novatrice. Dans une écoute des cycles de la nature, les activités du Domaine de la Vergne suivent le cours des saisons : essaimage au printemps avec les résidences de jeunes artistes, ouverture au public tout au long de l’été et rencontres professionnelles autour des Journées du Patrimoine, l’automne laisse place aux artistes confirmés, et enfin à l’hibernation du site en hiver pendant que des propositions artistiques partent en itinérance sur le territoire.

Ouverte à tous les publics, La Maison Maria Casarès s’inscrit dans une réflexion autour des enjeux sociaux, culturels, économiques et écologiques du monde de demain. Un modèle économique vertueux, circulaire et éco-responsable est mis en place pour que ces activités polyculturelles enrichissent un patrimoine commun. Ancré dans une zone rurale et riche en initiatives, le Domaine de La Vergne se positionne comme un lieu pilote de ce dynamisme de territoire qui allie rencontre, nature et culture.


Domaine de la vergne

Le domaine


La Vergne est un ancien domaine agricole autrefois fortifié au bord de la Charente. Il se trouve sur la commune d’Alloue en Charente Limousine dans le département de la Charente en région Nouvelle-Aquitaine au cœur d’un triangle entre Poitiers, Angoulême et Limoges. Il tire son nom des arbres, les « vergnes », autrement dits les aulnes, arbres sveltes qui poussent au bord des cours d’eau. Nous retrouvons des traces des Seigneurs de La Vergne dès le XIIème siècle. Les parties les plus anciennes du site, particulièrement la tour isolée, datent du XVème siècle. Des remaniements successifs au XVIIème, XIXème et XXème siècle donnent à l’ensemble du domaine sa physionomie actuelle.

Ce domaine se compose de quatre corps de bâtiment : le logis de La Vergne ancienne maison de maître (inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques), une tour témoin de l’existence de fortifications, des communs aujourd’hui réhabilités en studios habités par les résidents accueillis en création et de l’ancienne grange transformée en salle de spectacle. Le parc s’étend sur cinq hectares de jardins comprenant deux îles.

À sa mort en 1996, Maria Casarès lègue son domaine à la commune d’Alloue pour remercier la France d’avoir été une terre d’asile pour elle et sa famille. Véronique Charrier, ancienne directrice adjointe du festival d’Avignon, crée en 1999 l'Association « La maison du comédien Maria Casarès » présidée par le comédien François Marthouret. Elle y met en œuvre les axes fondamentaux du projet artistique et culturel de ce site : un lieu de création consacré à l’art du comédien, et conduit les travaux des communs et de la salle de spectacle en 2006. Deux directions se sont succédées par la suite, celle de Claire Lasne-Darcueil (2011/2013), puis de Vincent Gatel (2013/2016).

La maison du comédien a obtenu en 2008 le label de Centre culturel de rencontre et est aujourd’hui membre de l’Association des Centres culturels de rencontre (ACCR), réseau européen. Elle devient Maison des Illustres en 2011, label décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Depuis janvier 2017, La Maison Maria Casarès est co-dirigée par Johanna Silberstein et Matthieu Roy. En 2017, La maison du comédien Maria Casarès change de nom devenant « La Maison Maria Casarès ». François Marthouret passe la main de la présidence de l’Association à Marie-Cécile Zinsou, présidente de la Fondation Zinsou à Cotonou au Bénin.


Une grande comédienne

Maria Casarès


Maria Casarès est une des plus grandes comédiennes de théâtre de la seconde moitié du XXème siècle. D’origine espagnole, elle arrive à l’âge de 14 ans en France avec sa famille fuyant la dictature franquiste. Elle tourne quelques films, dont certains sont aujourd’hui des classiques du cinéma (Les Enfants du paradis de Marcel Carné, Les Demoiselles du bois de Boulogne de Robert Bresson, Orphée de Jean Cocteau). Cependant, elle décide de se consacrer pleinement au théâtre et participe à certaines des plus grandes aventures théâtrales de son temps. Elle rejoint la troupe du Théâtre National Populaire de Jean Vilar et devient une tragédienne légendaire dans les rôles de Lady Macbeth et de Marie Tudor. Elle joue dans les spectacles Georg Lavelli, Maurice Béjart, Roger Blin, Patrice Chéreau…

Passionnée des écritures, elle incarne des rôles classiques mais crée également les œuvres des auteurs majeurs de son temps : Albert Camus, Jean-Paul Sartre, Paul Claudel, Jean Genet… Bernard-Marie Koltès dira avoir désiré écrire après avoir vu jouer Maria Casarès. En 1960, Albert Camus, pilier dans la vie de Maria Casarès, se tue dans un accident de voiture. La même année, elle gagne beaucoup d’argent grâce au spectacle « Cher Menteur » qu’elle joue avec Claude Brasseur. Pour cette réfugiée espagnole coupée de ses racines, acquérir une terre prend sens. En 1961, Maria Casarès achète avec André Schlesser le Domaine de La Vergne. Ces cinq hectares de terre deviennent pour cette exilée son refuge loin du « bûcher théâtral » parisien comme elle le qualifie elle-même.

Pendant les trente cinq années qui suivirent, sa vie de comédienne sera rythmée par ses séjours à La Vergne. En 1996, elle y décède. Quelques jours avant sa mort, elle rédige un testament léguant son domaine et tout ce qu’il contient à la commune d’Alloue. Elle est enterrée au cimetière d’Alloue.


Les équipes de la maison

Les équipes


À la recherche de nouvelles pratiques et dans l’élaboration de nouveaux modèles de fonctionnement, La Maison Maria Casarès déploie ses activités grâce à la synergie de plusieurs équipes qui mettent à disposition leurs compétences, leur inventivité et leur désir. L’équipe permanente travaille en partenariat avec une compagnie de théâtre (Cie du Veilleur), un laboratoire d’architectes et paysagistes (Album 16), un bureau d’accompagnement d’artistes (NéO Scènes) ainsi qu’un bureau de presse et de communication (Elektronlibre). L’équipe de La Maison Maria Casarès est composée de :

  • Johanna Silberstein et Matthieu Roy, co-directeurs. Comédienne et metteur en scène, ils co-dirigent également la Cie du Veilleur, compagnie à rayonnement national et international basée à Poitiers.
  • Marie-France Joyeux, gouvernante
  • Marie-France Auger, cuisinière
  • Jérémie Coudret, chargé de l’entretien du parc et des bâtiments
  • Daniel Perraud, régisseur général
  • Pascal Fidèle, gardien

La Cie du Veilleur

Implantée à Poitiers depuis 2008, en Nouvelle-Aquitaine, la Cie du Veilleur dirigée par Matthieu Roy et Johanna Silberstein développe un théâtre qui s’adresse à tous les publics : enfants, adolescents et adultes. Elle est conventionnée par le Ministère de la Culture en tant que compagnie à rayonnement national et international.

Ses spectacles abordent des problématiques intimes, sociales et politiques. Parmi l’ensemble des œuvres contemporaines, Matthieu Roy, metteur en scène de la Cie, choisit des auteurs qui observent et interrogent comment les hommes et les femmes d’aujourd’hui vivent et se projettent dans un monde complexe et tendu.

Dans leurs créations, les membres de la Cie du Veilleur cherchent à inventer l’espace et le rapport au spectateur le plus propice pour permettre à celui-ci de plonger au cœur de l’histoire racontée. L’utilisation de casques audio, de dispositif vidéo et des nouvelles technologies jalonne les spectacles. Une des préoccupations majeures de la Cie du Veilleur est de pouvoir emmener ces spectacles innovants à la rencontre du plus grand nombre et spécialement dans des territoires peu équipés. Depuis plusieurs créations, une recherche est menée autour d’une scène itinérante, qui permettra de présenter les œuvres de la Cie avec leurs exigences technologiques dans des lieux non équipés scéniquement.

La constitution d’un répertoire demeure fondamentale dans la démarche de la Cie du Veilleur, questionnant la longévité des œuvres dans un monde où l’obsolescence programmée règne dans la création des biens et des services. Chaque nouvelle création intègre le répertoire des spectacles et reste disponible sur plusieurs années pour tout type d’opérateur culturel.

Ces dernières saisons, cinq à six spectacles ont ainsi pu tourner simultanément sur l’ensemble du territoire français. Depuis dix ans, la Cie du Veilleur développe une véritable permanence artistique en Nouvelle-Aquitaine tout en déployant ses activités en France, en Europe, en Afrique et en Asie.


Les spectacles de la Cie du Veilleur :

  • L’Amour conjugal d’après le roman d’Alberto Moravia
  • Histoires d’amour (derniers chapitres) de Jean-Luc Lagarce
  • Qui a peur du loup ? de Christophe Pellet
  • La Conférence de Christophe Pellet
  • Prodiges® de Mariette Navarro // How to be a Modern Marvel®
  • Un doux reniement de Christophe Pellet
  • Même les chevaliers tombent dans l’oubli de Gustave Akakpo // Skins and Hoods
  • Martyr de Marius Von Mayenburg
  • Days of Nothing de Fabrice Melquiot
  • Europe Connexion // 歐洲聯結 d’Alexandra Badea, création franco-taiwanaise
  • Un pays dans le ciel de Aiat Fayez

La Cie du Veilleur co-réalise la saison estivale de La Maison Maria Casarès. Plusieurs de ces collaborateurs privilégiés œuvrent au déploiement de ses activités. Marie Lenoir, directrice des productions et des tournées, est chargée du lien avec les professionnels. Philippe Canales, comédien, est responsable pédagogique. Gaspard Pinta, scénographe, pilote le lien entre Album 16 et La Maison Maria Casarès.


www.compagnieduveilleur.net

Album Seize

Album Seize est constitué par huit équipes d’architectes et de paysagistes lauréats des Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes 2016 (AJAP), décernés par le Ministère de la Culture et de la Communication.
Ce laboratoire d'architecture et de paysage intitulé Les Correspondances se donne pour objectif de faire dialoguer à La Maison Maria Casarès les différentes histoires – passées, présentes, futures ; les différents usages – passés, présents, futurs ; les différentes échelles – objets, architecture, paysage.
Afin de promouvoir une démarche expérimentale ancrée sur le territoire, l'équipe Album Seize est en résidence au Domaine de La Vergne, définissant un protocole de travail original pour établir l'inventaire de l'héritage de Maria Casarès et entrevoir le futur. 

  • Gaspard Pinta, architecte & scénographe, basé à Paris.
  • Omnibus, Laetitia Lasanté et Anne-Cécile Jacquot, paysagistes basées à Metz et Paris.
  • Sébastien Martinez-Barat et Benjamin Lafore, architectes basés à Ivry-sur-Seine.
  • Abc studio, Doonam Back et Yann Caclin, architectes basés à Nancy.
  • Nicolas Dorval-Bory et Emilie Faline, architectes basés à Paris.
  • Maaj architectes, Anne-Julie Martinon et Marc-Antoine Richard-Kowienski, architectes basés à Paris.
  • Soja architecture, Sonia Leclercq, architecte du patrimoine et Jean-Aimé Shu, architecte et ingénieur, basés à Paris.
  • Atelier Gama, Mélanie Gasté et Aurélien Albert, paysagistes basés à Tours et Toulouse.

ajap.citedelarchitecture.fr/fr

NéO Scènes

NéO Scènes est un bureau d’accompagnement d’artistes et de conseil en projets culturels, créé en 2009 par Olivier Allemand.
Basé à Montaigu (85), il accompagne des artistes au plus près de leurs projets, en partageant leur philosophie et leur démarche artistique. 
L’équipe de NéO Scènes est constituée de Charlène Dubois, assistante de gestion et de Zoé Jarry, attachée de communication et de production.
Pour La Maison Maria Casarès, NéO Scènes assure le suivi administratif et un soutien à la communication.


neo-scenes.com

Elektronlibre 

Depuis près de vingt ans, Olivier Saksik accompagne de son expertise en relations presse et médias des artistes, des compagnies, des festivals, des structures et des institutions culturelles. Par un dialogue singulier avec ces différents interlocuteurs, il contribue au déploiement des projets artistiques et à leur résonance auprès des publics et des professionnels. Delphine Menjaud-Podrzycki, Karine Joyeux et Sabine Aznar l'accompagnent dans cette tâche depuis trois ans.


elektronlibre.net


nos soutiens

les partenaires


La Maison Maria Casarès est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication via la DRAC Nouvelle-Aquitaine, par la région Nouvelle-Aquitaine, le département de la Charente, la Communauté de communes de Charente-Limousine ainsi que la Mairie d’Alloue. Depuis 2017, La Scène Thélème, restaurant gastronomique et lieu de création à Paris fondée par Jean-Marie Gurné, est un partenaire privilégié de La Maison Maria Casarès. Chaque été, le chef étoilé de la Scène Thélème – Pierre Rigothier puis Julien Roucheteau – imagine et élabore le menu proposé au spectateur lors du dîner-spectacle. La Maison Maria Casarès bénéficie d’un mécénat d’entreprise ainsi que d’un soutien à la communication pour la saison estivale de l’Intermarché de Confolens. La fondation La Poste soutient la mise en place du Parcours sonore autour de la correspondance entre Maria Casarès et Albert Camus. 

Lors de l’élaboration de nos repas, une attention particulière est portée aux produits et aux producteurs locaux. Nous travaillons avec La Ferme de chez Bahuet (Alloue), La Ferme de tante Alouette (Alloue), La Salers de Masmayoux (Alloue) , La Ferme du Riveau (Hiesse), La Ferme du Paupiquet (Ansac-sur-Vienne)…